, , ,

Maison de vie. Mdv. N°12 : François Figeac, Les Deux Colonnes et la Porte du temple

12.50

Dans la tradition des bâtisseurs, un temple est comme une porte
s’ouvrant sur le mystère, la porte extérieure résumant l’enseignement
du domaine sacré auquel elle donne accès. Il en va de même dans
la tradition maçonnique qui a adopté une formulation très épurée,
essentiellement géométrique, de la Porte du temple.
Les deux colonnes font partie intégrante de cette formulation. Leur
champ symbolique s’étend bien au-delà de celui auquel on se cantonne
trop souvent : celui du temple de Salomon. Des bétyles orientaux
aux obélisques égyptiens, des colonnes hermétiques à celles
d’Hercule, des stèles de l’Antiquité au mot de Maçon de la tradition
opérative écossaise, plusieurs sources s’entremêlent sans se confondre
pour mieux percevoir la raison d’être de leur présence dans le temple
maçonnique et la dynamique du passage qu’elles recèlent.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Maison de vie. Mdv. N°12 : François Figeac, Les Deux Colonnes et la Porte du temple”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *